Journée internationale des travailleurs domestiques : le STDC a célébré avec faste l’événement au Diamond Hall de l’Hôtel la Falaise de Douala ce 18 juin 2022

0
142
Journée internationale des travailleurs domestiques : le STDC a célébré avec faste l’événement au Diamond Hall de l’Hôtel la Falaise de Douala ce 18 juin 2022

Samedi 18 juin 2022, l’Association pour le développement des assistantes de maison (ASDAM) et le Syndicat des Travailleurs Domestiques du Cameroun (STDC) , en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert, ont organisé à Douala une journée d’activités pour célébrer la Journée internationale des travailleurs domestiques, normalement célébrée le 16 juin de chaque année. Le Diamond hall de l’hôtel La Falaise de Bonanjo a été le cadre prestigieux de cet événement. Au menu, discours, communications d’experts, intermèdes dramatiques, chansons militantes, repas. Cette rencontre a également été l’occasion de présenter et de distribuer le Guide de formation à la promotion et la protection des droits des travailleuses et travailleurs domestiques au Cameroun, document de 295 pages bilingue produit et édité par la Fondation Friedrich Ebert de Yaoundé.

Instituée en 2011, la journée internationale des travailleurs domestiques célèbre cette année sa 11è édition. La cause qu’elle défend et promeut à la fois, c’est la visibilisation des travailleurs domestiques et la mise en place d’un cadre de travail décent pour une catégorie de travailleurs dont la profession est l’une des moins organisée et valorisée alors qu’elle joue un rôle essentiel dans toutes les sociétés du monde. Pour cela, les membres de cette profession peuvent s’appuyer sur les ressources de la Convention 189 de l’OIT et de sa recommandation 201.

Il faut rappeler que selon les chiffres de l’OIT, les travailleurs domestiques représentent 4,5% de l’emploi salarié et 81% de ceux-ci exercent dans l’informel. Pire, seuls 6% de ces travailleurs bénéficient d’une couverture sociale. A cela, il faut ajouter la déconsidération sociale dont ils sont victimes qui confine parfois à la stigmatisation. Aussi cette journée internationale s’est-elle célébrée sous le thème « Le travail domestique au Cameroun : un travail de substitution ou un métier avec un plan de carrière ? »

Pour animer les débats en l’occasion, trois experts ont été conviés : Mme Beleck A Bouayi Caroline, consultante en formation professionnelle pour porter la réflexion sur comment « envisager et préparer un plan de carrière dans le secteur du travail domestique : enjeux de formation professionnelle pour les travailleurs domestiques », M. Tjade Dang, consultant indépendant en sécurité sociale sur « l’importance de la protection sociale dans le développement du plan de carrière des travailleurs domestiques », et Mme Ekoan Antoinette, Présidente de la Confédération Camerounaise de Travail (CCT) sur le rôle, les enjeux et les défis du syndicat des travailleurs domestiques au Cameroun, organisation nouvellement créée.

Déjà installée dans les 10 régions du pays grâce au patient et acharné travail de Mme Claudine Mboudou, présidente fondatrice d’ASDAM et du Syndicat, l’organisation syndicale des travailleurs domestiques du Cameroun semble partie pour s’imposer bientôt dans le paysage syndical du pays.

Roger Kaffo Fokou