Privatisation/marchandisation de l’éducation : l’Etat ne veille pas à la qualité des infrastructures

0
713

L’Etat ne peut pas assumer seul le financement de l’éducation et est obligé d’en concéder une fraction au secteur privé, mais sous contrôle strict. Assure-t-il ce contrôle ? Assurément pas : nous avons de belles lois… mais elles ne sont guère appliquées de l’avis de l’Honorable SM TEIGNI NDETIO, Sénateur au Parlement. Nos enfants sont éduqués dans des baraques et les parlementaires montent rarement aux créneaux pour ferrailler sur la question.