0
165

LYCEE BILINGUE DE KOBDOMBO : la grève transforme le campus en un désert.

Décidément, les jours se suivent et se ressemblent au lycée bilingue de Kobdombo, dans l’arrondissement du Nyakokombo. Depuis lundi 21 mars 2022, il est rare de trouver un enseignant sur le campus. Les maîtres de la craie ont déserté les lieux. La grève générale qui secoue le secteur de l’éducation en général et celui des enseignements secondaires en particulier fait des ravages. L’ambiance morose qui prévaut depuis le 21 février dernier a réduit de plus de moitié l’effectif des élèves que compte l’établissement. Pour ceux qui ont encore l’esprit à l’école, ils sont le plus souvent abandonnés à eux-mêmes, sans encadrement adéquat. La conséquence immédiate est la flânerie galopante dans le campus et le vacarme presque assourdissant qui émane des salles de classes. Cette oisiveté est le prétexte de toutes les désertions.

Le spectacle est tout simplement désolant. Ceux qui connaissent l’ambiance qui prévaut généralement pendant les pauses, sont tout de suite choqués par le scandale qu’offre la vue : à 13h30, l’établissement se vide et laisse place à un désert où l’on peut entendre voler des mouches. On dirait que les horaires de fermeture de l’école pendant les jours de match de la CAN 2021 ont été maintenus, que non !

Une assemblée générale extraordinaire a été convoquée pour le mercredi 23 mars 2022 par le proviseur, monsieur Noah François Xavier. Ce dernier a annoncé dans son communiqué délivré dans le groupe WhatsApp des personnels du lycée bilingue de Kobdombo que l’ordre du jour de cette séance de travail qui est une obligation professionnelle, sera donné séance tenante. On imagine bien qu’il sera question, entre autres, de la grève qui paralyse le fonctionnement de l’établissement et qui meuble les conversations de la population locale. Affaire à suivre.

Patrick Yongui Heubo, Correspondant Centre.