8 Mars 2024 au Lycée de Nkometou I : la S.E. SNAES de la place mobilise en faveur de la fille et de la femme.

0
274

Situé à quelques encablures de Yaoundé, dans le département de la Mefou et Afamba et, plus précisément dans l’arrondissement de SOA, le Lycée de Nkometou I a accueilli une conférence débat sur le thème « Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme », le 6 mars 2024. La responsable intérimaire de la Section d’Etablissement SNAES du lycée susmentionné a saisi le prétexte de la célébration de la 39ème édition de la journée internationale des droits de la femme pour édifier la jeune lycéenne, femme demain, ainsi que le jeune garçon, d’autant que les droits humains sont naturellement inhérents à la personne sans restriction de genre, même s’il y a quelques spécificités propres à la gente féminine.

Entouré des camarades Ouandji Gaëlle de la Section d’établissement du Lycée bilingue de Nkozoa, du Secrétaire Départemental de la Mefou et Afamba, Nguenda Roméo du Lycée d’Esse, Mmes Djofang Suzanna chef service des sports, Kamdom Éline et le modérateur Kougang Éliane toutes du lycée de Nkometou I ont entretenu les élèves pendant 2h30mn. Cet échange fort intéressant au vu des réactions pertinentes, enrichissantes et importantes des participants nous a donné de comprendre qu’il urge pour la jeunesse d’être accompagnée et édifiée sur des thèmes pertinents synthétisés dans les axes suivants :

  • Investir en faveur des filles/femmes : une question de droits humains?
  • Mettre fin à la pauvreté : un défi endogène ?
  • L’application du code de la famille et sa fertilité anthropologique;
  • La femme dans la société camerounaise et les enjeux de sa respectabilité.

La présence très active et remarquée du proviseur M. Amougou Jean Pierre de par sa contribution au débat, ainsi que celle du censeur Egbe ont été très appréciées et bien accueillies par la cinquantaine d’élèves présents. Toutefois, il convient de signaler que si l’absence d’une partie de la communauté éducative à savoir les enseignants et les parents d’élèves pourtant conviée à cette rencontre a été constatée, le SNAES s’en est sorti grandi, car il marque sa présence effective au lycée et compte continuer sur la même lancée pour faire comprendre à tous que l’action syndicale ne se résume pas à la revendication. Elle se sédimente également dans la formation continue de ses membres en vue de leur épanouissement professionnel.

La SE SNAES par intérim du Lycée de Nkometou I, Éliane Claire Kougang