ADAMAOUA : LE TRAIN DE L’IMPLANTATION DE L’ÉDUCATION SOCIALE, FINANCIÈRE ET ENTREPRENEURIALE

0
1551

Par ASSOAH ETOGA Roland, Secrétaire régional SNAES Adamaoua, Formateur Aflatoun. roland.assoah@gmail.com

 Dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention de partenariat signée entre le MINESEC et Aflatoun international, une campagne d’installation de clubs Aflateen pour l’éducation sociale, financière et entrepreneuriale est en cours dans l’ensemble de nos région. Dans l’Adamaoua, en tant que responsable du SNAES, Roland Assoah Etoga est l’œil du partenaire local d’Aflatoun Internal et à ce titre, coordonne avec les responsables administratifs concernés la sensibilisation et la mise en place des clubs.

Il faut rappeler qu’Aflatoun International est un réseau dynamique des partenaires, de corporation d’enseignants, de sympathisants, d’enseignants. Il offre aux enfants et aux jeunes du monde entier une éducation sociale et financière à travers des programmes d’études de haute qualité adaptés à différents groupes d’âge, qui peuvent être adaptés aux besoins locaux ou à des circonstances spécifiques. De plus, les enseignants reçoivent une formation. Il est déjà déployé à travers 109 pays, avec une intensité de 5,4 millions d’enfants par an, 60 183 enseignants formés, 192 organisations partenaires et 36 gouvernements.

Durant ce mois d’octobre, une vaste campagne est programmée pour l’extension du mouvement, et s’étendra durant tout le premier trimestre de l’année scolaire en cours.  Une sensibilisation intensive est prévue ainsi que la formation des encadreurs volontaires qui sont déjà nombreux à faire la demande et continuent encore à le faire. Il faut rappeler que le passage des équipes Aflatoun s’effectuera successivement dans les départements de l’Adamaoua, Faro & Déo, Mbéré, Mayo-Banyo, Djerem et Vina en fonction du programme qui sera établi à la suite des travaux en cours entre les enseignants qui sollicitent faire partie de l’aventure et le responsable régional du SNAES Adamaoua, formateur Aflatoun.

Les premiers à bénéficier de cette dynamique dans l’Adamaoua sont le Lycée Bilingue de Ngaoundéré déjà actif, le Lycée de Ngaoundéré Mardock, le Lycée de Burkina et d’autres établissements de la ville de Ngaoundéré avec des encadreurs formés. Quant à l’implantation qui se poursuit, les établissements de Tignère : le Lycée Bilingue de Tignère et le Lycée Technique ; à Mayo-Baléo : le Lycée de Mayo-Baléo, le CETIC de Mayo-Baléo et le CES de Almé,  sont tous prêts à recevoir la dynamique. L’objectif de cette implantation est de former les encadreurs sur ce type d’éducation pour qu’ils puissent acquérir les habiletés nécessaires pour animer les clubs Aflateen dans leurs établissements.

La liste est encore ouverte en attendant les éventuels volontaires, dans les départements cibles.