JOURNEE MONDIALE DE L’EDUCATION DANS LA COMMUNE DE MAYO-BALEO : célébration de la culture et de la modernité dans le faste et l’émulation

0
1445

                                                                                    Par ADOUMOUI Benjamin

 La journée mondiale de l’éducation instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 2018 pour « mettre en lumière le rôle de l’éducation pour la paix et le développement » est célébrée les vingt-quatre (24) du mois de janvier de chaque année. Le thème choisi pour l’édition 2020 par l’UNESCO est : “Learning for people, planet, prosperity and peace”. Le monde en général et les « villes apprenantes » en particulier sont appelés à promouvoir l’apprentissage (éducation) pour le développement durable. La Commune de Mayo-Baléo a été lauréate du prix UNESCO « ville apprenante » en 2017 en raison des efforts dans le domaine de l’apprentissage et de l’éducation depuis plus de 15 ans.

Cette 2e édition de la journée de l’éducation a marqué l’esprit des populations de Mayo-Baléo et ses environs. Du 23 au 24 janvier, la ville de Mayo-Baléo a été animée par les activités commémorant cette journée inédite sous le thème contextualisé : « Apprendre chez l’autre pour rompre les barrières et préserver la paix pour un développement durable ». Elèves, jeunes non scolarisés, enseignants, chefs traditionnels et autorités administratives de l’arrondissement de Mayo-Baléo ont répondu présents à cet appel de Monsieur le Maire de la Commune dudit arrondissement pour célébrer cet événement. Une journée qui interpelle toutes les couches sociales sur l’importance de l’éducation dans la promotion de la paix et le développement durable comme le disait Nelson Mandela : « l’éducation est l’arme la plus puissante que vous pouvez utiliser pour changer le monde. »

Plusieurs activités ont meublé cette célébration à savoir : la table ronde sur le thème « Apprendre chez l’autre pour rompre les barrières et préserver la paix pour un développement durable » qui a vu la participation des acteurs de l’éducation et du secteur informel. Elle a été un lieu d’échanges fructueux surtout pour le mécanisme de protection de l’environnement pour un développement durable.

Le match des incollables a opposé à la fois les écoles primaires du système francophone et les écoles bilingues. Dans le système francophone, les écoles en compétition ont été l’Ecole Privée Protestante (EPP), l’Ecole Publique Groupe 1 et l’Ecole Publique Groupe 2 de Mayo-Baléo. L’EPP a remporté le premier prix. Pour ce qui est des écoles bilingues, l’Ecole Bilingue de Mayo-Baléo s’opposait à l’Ecole Bilingue de Gadjiwan. L’Ecole Bilingue de Mayo-Baléo a remporté le premier prix.

Le concours de musique patrimoniale au rythme du « KOM » (l’un des rythmes de musique patrimoniale du peuple PERE dans l’Adamaoua) opposait les établissements d’enseignement secondaire de la ville (Lycée de Mayo-Baléo contre le CETIC de Mayo-Baléo). Les différentes prestations ont permis aux participants de découvrir les talents en matière de conservation du patrimoine local auprès de la jeunesse.

Un match de football a été l’apothéose de l’événement et a vu la victoire du village Mayo-Badji sur le village Becti, mettant fin aux différentes activités. La remise officielle des prix aux meilleurs avec une attestation de participation pour tous les participants par l’autorité administrative a clôturé cet événement de grande importance pour l’éducation, la science et la culture.

Cette célébration dans sa mobilisation a permis aux différents acteurs de bénéficier de plusieurs attitudes et techniques dans l’apprentissage des méthodes de gestion des populations et des ressources pour un développement participatif. Une célébration majestueuse qui redonne espoir aux enseignants et élèves sous le regard satisfait des autorités et de la population. C’est avec cette joie remarquable de la fin que les activités de la 2e édition de la journée mondiale de l’éducation dans la commune de Mayo-Baléo ont pris fin et la communauté éducative attend avec impatience le rendez-vous de la 3e édition en 2021.