RETRO ACTU DES SYNDICATS : Mois de mars

0
820
retro actu

En Centrafrique : Des jours noirs mais aussi de l’espoir

Le mercredi 18 mars 2018 dans la Préfecture de la Ouaka à 65 km de Bambari, des forces incontrôlées ont attaqué les populations où ils ont tué le Directeur de l’école Goubali et sa femme. En raison de cela, les écoles environnantes allant jusqu’à la ville d’Ippy ont fermé leurs portes pour manifester leur mécontentement. A la même occasion, ils ont tué le curé de la paroisse de Seko située à 2 km de cette école et 19 chrétiens.
Les instituteurs en instance d’intégration sont entrain de signer des contrats maintenant. Cependant un avis d’intégration est lancé et le quota donné à l’éducation est de 300 enseignants dont 150 au primaire et 150 au secondaire. L’enseignement Supérieur en a 40.
Les maîtres qui étaient pris pour enseigner sur le budget de l’UNICEF travaillent depuis la rentrée scolaire 2017-2018 mais ne sont pas encore rémunérés. Aussi la majorité a cessé de travailler. On attend voir s’ils seront régularisés. Jusqu’aujourd’hui le FMI et la Banque Mondiale n’ont pas encore démarré le paiement des arriérés de salaire qu’ils avaient promis aux enseignants.

Au Cameroun : un horizon glorieux

Au Cameroun, le Comité technique chargé de la préparation des dossiers du Forum National de l’éducation a bouclé son travail au cours de la rencontre du 28 mars 2018 dernier. Siègent dans ce comité les représentants des ministères de l’Enseignement supérieur, des enseignements secondaires, de l’éducation de base, et des sport et de l’éducation physique. Les cahiers et les fiches de collecte de données ont été validés au cours de ladite rencontre, le plan du travail de collecte aussi, lequel prévoit de commencer dans les arrondissements, puis de consolider progressivement les données aux niveaux des départements, puis des régions, avant le Forum national.

Une proposition de calendrier est sur la table du gouvernement et si elle est validée, le point de départ du marathon de collecte des données est prévue pour fin avril 2018. Il faut préciser que les syndicats d’enseignants courent derrière ce forum depuis 2012, les derniers états généraux de l’éducation ayant eu lieu en 1995. Si tout se passe bien, les syndicats pourront obtenir du gouvernement bientôt la mise en place négociée de la vision de l’éducation pour les 50 années à venir.